Rappel automatique

Rappel automatique

Prendre rendez vous

Prendre rendez vous

Recevoir la documentation

Recevoir la documentation

L’ouïe est l’un des sens les plus précieux qu’un enfant possède.

L’audition est le moyen par lequel votre enfant développe ses aptitudes au langage et à la communication, s’extasie devant les sons de notre monde, apprends à lire, apprécie la musique et est averti du danger qui approche.

Une perte auditive ne met pas fin à tout cela si une amplification est délivrée suffisamment tôt.

D’où l’importance d’un diagnostic et d’une prise en charge le plus tôt possible pour le développement des aires auditives et du langage oral.

L’audition n’est pas un phénomène du tout ou rien. Même une perte auditive légère au cours des premières années décisives du développement du langage et de la parole, peut amener un enfant à mal percevoir les sons de la parole et entraîner un retard dans le développement normal de la communication.

Aujourd’hui, pratiquement tous les enfants souffrant d’une perte auditive peuvent profiter de l’utilisation d’une technologie appropriée.

Une perte auditive a été diagnostiquée chez votre enfant et vous vous posez sûrement beaucoup de question.


Quelles sont les causes de la perte auditive de mon enfant ?

Il n’est pas toujours possible de déterminer la cause précise de certains types de pertes auditives. Il n’y a souvent aucun antécédent familial. Certaines circonstances susceptibles d’affecter la capacité d’un  enfant à entendre normalement peuvent survenir avant ou pendant la naissance, au cours de la petite enfance ou pendant l’enfance.

Les parents s’interrogent souvent sur les causes de la perte auditive de leur enfant. Le médecin de votre enfant est le mieux placé pour répondre à cette question. N’hésitez pas à en discuter avec lui lors de votre prochain rendez-vous.

Quelles sont les étapes de la communication ?

La cochlée, qui est l’organe sensoriel de l’audition, atteint sa taille adulte définitive et permet à enfant d’entendre dès la 20ème semaine de grossesse. Cela signifie que les enfants peuvent être exposés au son de leurs mères et d’autres voix bien avant leur naissance.

Après la naissance, la sensibilité de la cochlée d’un nouveau-né est similaire à celle d’un adulte, mais les bébés doivent apprendre à utiliser leur audition pour développer les bases de la communication.

L’audition est essentielle pour que l’enfant accède au langage oral et structure sa pensée. En fonction de l’importance de la surdité, l’acquisition du langage oral sera plus ou moins difficile.

Le but de l’appareillage auditif est d’amplifier les sons afin que la voix et la parole, y compris la propre voix de l’enfant, soient perçues le mieux possible sur les deux oreilles. Il s’agit, là aussi, d’un outil mis à disposition dans le projet de communication choisi par les parents.

Aussi performants soient-ils, les appareils sont parfois insuffisants pour capter le message auditif dans son intégralité. Ne restituant pas la totalité de l’audition, l’enfant n’aura pas la même acuité auditive que les autres, d’où une acquisition difficile du langage.

Quels sont les tests auditifs effectués en fonction de l’âge de mon enfant ?

Tests d’audiométrie comportementale

Les tests peuvent être réalisés au casque, avec un serre-terre vibrateur ou des haut-parleurs.

Ils permettent d’évaluer les performances auditives des deux oreilles ou une oreille après l’autre.

De 0 à 2 mois : Réactions réflexes d’origine sous-corticale

Le bébé doit être calme, dans les bras de ses parents au seuil de l’endormissement pour mieux visualiser ses réactions. La stimulation sonore peut être effectuée avec des instruments sonores, au casque ou avec un vibrateur.

Au cours des premiers mois la perception des stimulus déclenche des réactions réflexes d’origine sous-corticale (réflexe palpébral, de succion, modification du rythme cardiaque ou respiratoire, arrêt des pleurs, mouvements de la tête en direction du bruit etc).

De 2 à 5-6 mois : Réflexe d'Orientation Investigation. (ROI)

A cet âge le bébé est assis avec soutien et la perception d’une stimulation déclenche des réactions de « surpris » et/ou d’orientation vers la source sonore.

De 5-6 mois à 3 ans : Réflexe d'Orientation Conditionné. (ROC)

Le réflexe d'orientation conditionné (ROC) utilise le réflexe d'orientation vers la source sonore mais en conditionnant l'enfant par la récompense visuelle (agitation d’une peluche, dessin animé, objet qui s’allume).

A partir de 3 ans : Jeux de conditionnement

Lorsque l’enfant est capable de contrôler délibérément son attention et donc d’attendre activement le stimulus, on lui demandera de donner une réponse motrice volontaire.
Soit en appuyant sur un bouton pour déclencher une scène visuelle captivante (passage d'un train électrique, extrait d'un dessin animé) : « Peep-Show » (son-action) est utilisé. Soit par des jeux répétitifs simples : enfiler des anneaux sur une tige, jeter des cubes dans une corbeille, mettre une pièce d’un puzzle etc.

Test d'audiométrie vocale

Ce test permet d’évaluer l’intelligibilité de la parole (la compréhension). Elle est l’un des indicateurs de l’entrée dans la communication oral.

Elle teste la perception de la parole par l'enfant, à différents niveaux d'intensité. Le testeur énonce des mots communs correspondants au vocabulaire de l'enfant et ce dernier doit désigner sur un imagier les mots dictés, ou les répéter.

Tests objectifs

Les capacités auditives de tous les enfants, y compris celles des bébés, peuvent être évaluées par des techniques de mesures objectives. Ces tests sont réalisés alors que l’enfant dort. Ils sont rapides, précis et indolores.

Potentiels évoqués auditifs (PEA)

Il s’agit d’enregistrer l’activité électrique des voies auditives en réponse à une stimulation acoustique. Pour cela l’enfant doit être endormi ou très calme, des électrodes sont posées et la stimulation sonore est réalisée avec un casque.

Ces tests permettent d’obtenir une indication sur les seuils auditifs sur la zone 2000-4000Hz et/ou la localisation d’une éventuelle surdité.

Otoémissions acoustiques (OEA)

Les otoémissions sont des vibrations produites par des cellules de l’oreille interne en réponse à une stimulation acoustique enregistrées au moyen d’une sonde microphonique miniaturisé placée dans le conduit auditif.

Tympanométrie

Ce test permet de déterminer le bon fonctionnement de l’oreille moyenne : tympan, osselets et trompe d’Eustache.
Une légère bouffée d’air est envoyée dans l’oreille de l’enfant et l’importance du déplacement du tympan en réponse au changement de la pression de l’air est enregistrée.

Qui s’occupera de la prise en charge de mon enfant ?

Le suivi de votre enfant sera assuré par une équipe pluridisciplinaire.

Votre interlocuteur le plus fréquent et le plus régulier sera l’orthophoniste. Mais il est également indispensable de prévoir au moins 4 rendez-vous annuels avec l’audioprothésiste.

Vous verrez régulièrement votre médecin O.R.L., spécialiste de la surdité, il est le référent, la “plaque tournante” de toute l’équipe qui se met en place autour de vous et de votre enfant.

Comment se déroule l’appareillage ?

Chaque enfant, chaque famille a son propre rythme. Il est essentiel de le respecter pour obtenir, à terme, après une adaptation progressive réussie, un port permanent des aides auditives.

Un appareillage réussi est un appareillage porté, avec plaisir, en permanence.

Au fur et à mesure des rencontres, des échanges, votre projet va s’élaborer, prendre forme. Si vous vous sentez bien dans ce projet, votre enfant l’acceptera, car ce qui est choisi par Papa et Maman dans la première enfance est forcément bien.

La connotation affective est très intense et très riche à ce moment, et l’enfant en confiance de l’amour parental se laissera guider.

L’adaptation doit être progressive, à son rythme, sans le bousculer, mais en restant déterminé sur la décision de mettre les appareils.

Cette phase d’adaptation est extrêmement différente en fonction des enfants et de leur “vécu auditif” antérieur. Il faut éviter de “tester” l’enfant. Toutefois il est important de se rendre compte que l’on change beaucoup l’environnement de l’enfant en lui donnant accès à un monde sonore qu’il ne connaît pas ou mal. Il sera donc important, au quotidien, de lui donner la possibilité de reconnaître l’objet ou l’action qui a fait le bruit et l’a fait réagir. Il prendra ainsi ses premiers repères.

La prise en charge orthophonique va, dans un premier temps, aider votre enfant à s’intéresser à l’environnement sonore, à lui donner des repères, à canaliser son intérêt.
En règle générale pour des enfants petits, nous aurons besoin de deux rendez-vous avant de vous confier les appareils. Il vaut mieux revoir l’enfant une fois de plus si les réponses ne sont pas fiables et reproductibles plutôt que de mettre en place des appareils de façon “approximative”.

Les rendez-vous suivant devront avoir lieu toutes les semaines pendant environ 1 mois pour faire le point avec vous sur ce qui s’est passé, bien ou moins bien, pendant la semaine afin d’adapter les réglages en fonction.

Et surtout n’hésitez pas à nous appeler en cas de besoin ou d’inquiétude !
Par la suite, en fonction de l’âge et des besoins de votre enfant nous espacerons les rendez-vous mais sans jamais excéder 3 mois.


Contactez-nous

Accept Site use cookies