1. Home
  2. /
  3. Articles
  4. /
  5. PRÉVENTION ET PROTECTION DE...
Au travail
PRÉVENTION ET PROTECTION DE L’AUDITION DES SALARIÉS
décembre 9, 2020

Nos deux articles précédents ont été l’occasion d’évoquer la réglementation concernant le bruit au travail, ainsi que les différents postes exposés à diverses sources et différents types de bruits. Mais de quels moyens et de quelles possibilités dispose un employé qui voudrait prévenir une situation à risques, ou même faire contrôler son audition ou le niveau sonore présent sur son lieu de travail?

Que prévoit la loi pour la prévention et la protection des salariés exposés à un milieu sonore potentiellement à risque pour leur audition et leur bien-être ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

  1. LE SUIVI INDIVIDUEL DE L’ÉTAT DE SANTÉ DES SALARIÉS :

A l’embauche, les travailleurs bénéficient d’une visite d’information et de prévention (VIP) réalisée par un professionnel de la médecine du travail (dans un délai maximum de 3 mois après la prise de poste). Si les visites médicales s’effectuent par la suite tous les 4 ans au minimum, un salarié peut bénéficier d’un examen à sa demande, ou à celle de l’employeur.

L’équipe pluridisciplinaire de la médecine du travail est impliquée dans la mise en place et le suivi des mesures collectives de prévention des risques, dont le bruit fait partie. Les visites médicales périodiques sont des moments privilégiés pour :

  • recueillir des informations sur les conditions d’exposition du salarié
  • renouveler l’information du salarié sur les risques liés à son exposition professionnelle et sur les mesures de prévention collectives et individuelles adaptées à son poste de travail
  • rappeler les règles d’hygiène individuelles participant à cette prévention

Les salariés affectés à des postes présentant des risques particuliers doivent bénéficier d’un suivi individuel renforcé (SIR) de leur état de santé. Néanmoins, les postes exposés au bruit n’en font pas partie. Mais l’employeur peut faire ajouter certains postes sur la liste, s’il le juge nécessaire, après avis de la médecine du travail et du Comité social et économique (CSE), et en cohérence avec l’évaluation des risques (mesurage par exemple).

  1. LA PRISE EN CHARGE

En complément de ces dispositions, le Code du travail prévoit qu’un travailleur dont l’exposition quotidienne au bruit dépasse 80 dB (décibels) peut bénéficier, à sa demande ou à celle du médecin du travail, d’un examen audiométrique préventif (réalisé à la charge de l’employeur, si frais il y a). Cet examen a pour objectif le diagnostic précoce de toute perte auditive due au bruit et la préservation de la fonction auditive.

Un examen sommaire peut être effectué par la médecine du travail, mais un test audiométrique plus détaillé et précis du capital auditif doit être réalisé par un audioconsultant.

Vous pouvez effectuer vous-mêmes la démarche en consultant un ORL puis en bénéficiant du test audiométrique gratuit dans un centre Pastel Audition.

Si le test révèle une altération, et que celle-ci est susceptible de résulter d’une exposition au bruit sur le lieu de travail, l’employeur, à la demande de la médecine du travail (article R. 4435-4) :

  • revoit en conséquence l’évaluation des risques
  • complète ou modifie les mesures prévues pour supprimer ou réduire les risques
  • tient compte de l’avis du médecin du travail pour la mise en œuvre de toute mesure jugée nécessaire pour supprimer ou réduire les risques, y compris l’éventuelle affectation du travailleur à un autre poste ne comportant plus de risque d’exposition.

Dans ce cas, le médecin du travail détermine la pertinence et la nature des examens éventuellement nécessaires pour les autres travailleurs ayant subi une exposition semblable.

Comment faire prendre en charge sa surdité d’origine professionnelle ?

Des mesurages devront avoir été réalisés au préalable et la durée d’exposition doit être d’un an au minimum. Le salarié dispose d’un délai maximal de 2 ans après cessation de l’activité bruyante pour déposer la déclaration auprès de la Sécurité sociale.

Sachez que les audioconsultants Pastel Audition proposent de nombreuses solutions pour vous protéger : bouchons d’oreilles ou protections individuelles sur-mesure, par exemple, qui vous permettront de travailler à votre aise et de lutter contre la dégradation du capital auditif.

Agir avant qu’il soit trop tard est toujours profitable : quand le système auditif est abîmé, c’est pour la vie. En préservant votre audition, vous agissez pour votre bien-être… un gage de santé et de jeunesse.

Lisez nos 2 articles pour plus d’informations :