1. Home
  2. /
  3. Articles
  4. /
  5. L’HYGIENE DE L’OREILLE
Fonction de l'oreille
L’HYGIENE DE L’OREILLE
février 3, 2021

Quels sont les gestes à adopter pour une bonne hygiène de l’oreille ?

Pratique, facile, le rituel s’effectue généralement à l’aide d’un Coton-Tige. Cependant le bâtonnet ouaté a mauvaise presse auprès des professionnels de santé et des défenseurs de l’environnement. Enquête.

            Le Coton-Tige : fausse bonne idée ?

Le saviez-vous ?

Les Coton-Tige en plastique sont interdits depuis le 1er janvier 2020 car ils font partie du top dix des déchets les plus fréquents dans la nature, et plus particulièrement sur les plages. Facteur de pollution pour la biodiversité, le problème touche également la santé de l’homme : les micro-particules de plastique se retrouvent en bout de chaîne, dans nos assiettes…

Cela dit, l’usage du Coton-Tige est fortement déconseillé par les professionnels de l’audition. Il ne se révèle pas seulement peu efficace pour l’hygiène à « proprement » parler ; il peut aussi provoquer des bouchons, des otites et autres infections, causant ainsi des douleurs et même une perte d’audition potentielle. Une mauvaise utilisation est parfois à l’origine d’incidents domestiques, comme la perforation ou l’altération du tympan.

            Quelles sont les autres alternatives ?

             Faisons d’abord un point sur le cérumen : si le nettoyage de l’oreille est une mesure d’hygiène et de prévention, le cérumen est en fait très utile car il joue un rôle de protection du conduit auditif interne. Sécrété dans la partie cartilagineuse interne de l’oreille, c’est un peu un mode de nettoyage automatique. En effet il capture les saletés qui s’immiscent dans nos esgourdes.

Si la sécrétion de cire varie selon les personnes, les audioconsultants Pastel Audition déconseillent toutefois un nettoyage trop fréquent : exceptée pour la partie externe, une fois par semaine c’est amplement suffisant !

Concernant la méthode, ils recommandent d’abord l’utilisation d’une poire à eau, et en second lieu, d’une poire de lavage. Disponible en pharmacie c’est un moyen économique, écologique et inoffensif. Doux avec les oreilles, le lavage à l’eau claire reste la meilleure solution.

Il existe aussi des sprays, à base d’eau marine par exemple. (Pensez à terminer le rituel en séchant vos oreilles à l’aide d’une serviette ou d’un tissu propre.) Petite précision : si vous avez le tympan perforé ou abîmé surtout, ne vous nettoyez pas l’oreille et suivez les recommandations de votre médecin.

Si vous portez des aides auditives les préconisations sont identiques mais nos audioconsultants rappellent que celles-ci doivent être nettoyées quotidiennement avec des lingettes ou des solutions technologiques spécifiques, que vous pouvez trouver dans les centres Pastel Audition.

            Anecdotes autour du bâtonnet ouaté :

  • Connaissez-vous l’histoire du Coton-Tige ? Un jour de 1923, son inventeur, Leo Gerstenzang, aurait eu l’idée d’inventer le fameux bâtonnet ouaté en regardant sa femme coller du coton sur un cure-dent afin de nettoyer les oreilles de leur bébé. Merci madame Gerstenzang…

Si orthographier « coton-tige » de cette manière est couramment admis, il s’agit en fait d’une marque déposée par la multinationale Unilever et ce, depuis 1952. La bonne manière de l’orthographier est donc invariable : on écrira « Coton-Tige », même à la form